L’attente est terminée. Après 52 ans d’existence et 3 finales malheureuses, les Blues de Saint Louis ont mis la main sur la première Coupe Stanley de leur histoire.

Bons derniers dans la Ligue nationale (LNH) au début de 2019, les Blues ont mis la touche finale à leur conte de fées avec une victoire de 4-1 contre les Bruins dans le septième match de la série, mercredi soir, à Boston.

« C’est dur d’expliquer ce qu’on ressent. Quelle saison incroyable! Quand je pense à où on était en décembre et où on est maintenant, c’est extraordinaire. Malgré tout, on a toujours cru en nous et on est restés soudés », a expliqué le capitaine Alex Pietrangelo

Jordan Binnington, pierre angulaire de l’improbable épopée des Blues, a encore une fois été étincelant. Le gardien de 25 ans, candidat au titre de recrue de l’année, s’est dressé à plusieurs reprises devant les attaques des Bruins, notamment en début de première période.

« Il s’est repris en main. Nous savions qu’il allait le faire, a souligné Pietrangelo. Il a connu une première période époustouflante. Sa confiance, son style et son estime de lui-même, c’était incroyable. »

Binnington a vu ses coéquipiers Ryan O’Reilly et Alex Pietrangelo lui donner un coussin de deux buts avant la fin du premier tiers. Brayden Schenn et Zach Sanford ont confirmé la victoire des leurs en trouvant le fond du filet en troisième période.

Acquis des Sabres de Buffalo pendant l’été, O’Reilly s’est mérité le trophée Conn-Smythe, remis au joueur le plus utile des séries éliminatoires. En 26 matchs, il a amassé 8 buts et 15 aides pour un total de 23 points.

Lire la suite sur Radio Canada

https://pawollapale.news/wp-content/uploads/2019/06/coupe-stanley-726x500.jpghttps://pawollapale.news/wp-content/uploads/2019/06/coupe-stanley-150x150.jpgRadio CanadaSportL’attente est terminée. Après 52 ans d’existence et 3 finales malheureuses, les Blues de Saint Louis ont mis la main sur la première Coupe Stanley de leur histoire. Bons derniers dans la Ligue nationale (LNH) au début de 2019, les Blues ont mis la touche finale à leur conte...PAWOL LA PALE PA NAN FAKE NEWS